Le métal ne présente aucune difficulté notables quand on veut le peindre. Le seul détail qui pourrait poser problème est le fait qu’un métal parfaitement lisse n’accroche pas la peinture. Pour éviter cela, vous pourrez appliquer une couche primaire, avec un apprêt ou une peinture antirouille. Cela permettra à la fois de rendre plus résistante la peinture à venir, mais aussi de mieux l’accrocher sur la support.

Les peintures pour le métal

Si vous êtes tentés par la peinture acrylique parce qu’elle s’applique bien sur le métal, oubliez cette idée ! Si effectivement elle se dépose facilement, elle se fragilisera en séchant, et le moindre de choc l’écaillera, voire la décollera. Pour le métal, il est plus conseillé d’utiliser des peintures réellement résistantes, et pour cela il faut se tourner vers les peintures à l’huile.

Vous pouvez choisir entre deux peintures particulièrement adaptées :

  • La peinture émail, qui donnera un effet laqué et brillant.
  • La peinture glycérophtalique, qui sera parfaite pour masquer les imperfections de votre support.

La préparation du métal avant la peinture

Quelques étapes indispensables avant de se lancer dans la peinture :

  • Utiliser une brosse dure pour éliminer les tâches de rouille.
  • Lessiver le support en métal, et le sécher soigneusement.
  • Dégraisser le support, en utilisant du vinaigre blanc ou de l’alcool à brûler.
  • L’enduire avec une couche de peinture antirouille, qui permettra de le protéger, et permettra d’appliquer la peinture plus facilement et de manière plus homogène.

Appliquer la peinture sur un support en métal

Ce qu’il faut savoir avant de commencer l’application de la peinture sur du métal :

  • La préparation de la peinture se fait en mélangeant les couleurs choisies à l’aide d’une petite cuillère, type cuillère à café.
  • Une fois votre mélange homogène, ajoutez-y 10 % de white spirit.
  • Commencez par appliquer une première couche de peinture sur le métal, en croisant vos mouvements. Veillez à enlever les gouttes et surépaisseurs dès qu’elles se  forment.
  • Laissez sécher.
  • Le lendemain, appliquez une nouvelle couche, en suivant la même méthode.
  • Laissez de nouveau sécher, pendant minimum huit heures, de préférence en plein air. Si votre support est dans une pièce, aérez-la au minimum 15 minutes par jour, pour favoriser le séchage et éviter les odeurs trop fortes.

Veillez à bien respecter les temps de séchage : c’est la base de la réussite pour tous travaux de peintures. Soyez patients, car si vous voulez aller trop vite vous risquez non seulement de rater la deuxième couche, mais aussi de gâcher la première et de devoir tout recommencer à zéro.