La peinture à l’ancienne, selon vous, qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire ? Au risque de vous décevoir je vais vous le dire tout de suite, la peinture à l’ancienne, non, ce n’est pas une méthode moderne de peinture qui reproduit à l’identique les techniques de temps anciens et reculés, non. Inutile de vous prendre pour les De Vinci ou les Monet de je ne sais quelle ville moderne, ça n’a absolument rien à voir puisque la peinture à l’ancienne ce n’est pas exactement ça – cela dit j’ai le sentiment que vous vous en doutez quand même un peu autrement vous ne seriez  pas sur Internet mais peut-être en train de tenter de connecter votre minitel. Bref, là n’est donc absolument pas la question, nous sommes tous d’accord là dessus.

Non, derrière le nom de peinture à l’ancienne se cache en fait différentes peintures à effet qui donneront l’illusion de reproduire la peinture à l’ancienne, autrement dit, une apparence ancienne, patinée, qui fera croire que vos murs sont vieux alors que pas du tout. C’est malgré tout évidemment une technique ancienne, mais tout à fait modernisée et dans l’ère du temps.

A l’image de la peinture à l’éponge et contrairement à la peinture sablée, la peinture à l’ancienne est facile à appliquée et peut être lisse.

COMMENT APPLIQUER LA PEINTURE A L’ANCIENNE

Comme à chaque fois, il faut commencer par préparer le fond. Le fond de la peinture à l’ancienne peut supporter des petits défauts, en surface. Pour un support brut, il peut être utile d’applique une couche de sous-couche adaptée au support, support qui dans tous les cas doit être sec, en bon état évidemment, et surtout, sain, histoire de ne pas le repeindre intégralement pour devoir le détruire deux mois après.

Une fois que vous avez votre surface et qu’elle est adaptée, vous allez pouvoir appliquer la première couche de peinture à l’ancienne. Pour cette première couche il est préférable d’user une peinture acrylique et de l’appliquer au rouleau, en une couche assez épaisse. Si vous vous munissez d’un pinceau large et plat, vous allez pouvoir travailler la peinture pour lui donner du relief. Mais avant de passer le pinceau dans la peinture, mieux vaut l’humidifier et garder un geste léger. Ensuite, laissez bien sécher le tout, puis n’oubliez pas de poncer puis dépoussiérer tout cela avant de pouvoir passer à la finition.

La finition, justement, parlons-en. Vous allez donc vous munir de glacis, un glacis lessivable ou encore lavable qui, bien évidemment, sera prêt à l’emploi autrement ça ne sert à rien. Et ce glacis, vous allez l’appliquer au chiffon propre ou avec un pinceau large.

Vous pouvez utiliser de la cire à la place du glacis.