Quand on réalise des travaux, on peut aussi être écolo. Manger des légumes biologiques, c’est bien, utiliser de la peinture biologique pour repeindre sa maison, ça l’est tout autant ! Cela contribue à la protection de l’environnement, car on évite ainsi d’utiliser des produits toxiques, dangereux et non recyclables.

Le problème de la peinture biologique, c’est que l’on peut trouver toute sorte d’appellations, « bio », « écolo », « protection de l’environnement », sans avoir de certitudes au niveau de l’écologie. Il y a des labels, des normes, mais il est bien souvent difficile de s’y retrouver quand on n’y connaît rien.

La peinture biologique : Atouts et caractéristiques

Une vraie peinture biologique est totalement naturelle :

  • Elle se dilue à l’eau.
  • Sa couleur vient uniquement de pigments naturels.
  • Elle ne contient ni siccatifs, ni biocides, comme le plomb, le zirconium ou le cobalt.
  • Ses liants sont des produits naturels : huile de ricin, de bois ou de lin.
  • Elle limite fortement (voire supprime) la propagation des composés organiques volatiles (COV).

En fonction du fabricant, la qualité de la peinture biologique peut varier, néanmoins, en vous tournant vers une marque reconnue vous êtes sûrs d’avoir une qualité au moins équivalente à celle d’une peinture classique.

Au niveau du temps de séchage, cette peinture a presque les mêmes caractéristiques qu’une autre : une heure au toucher, 6 à 8 heures pour pouvoir la recouvrir, environ une semaine pour un séchage à coeur.

Une fois le pot ouvert, la peinture biologique se conserve un an, à l’abri de l’humidité, de la lumière et des grosses chaleurs.

Le pouvoir couvrant de cette peinture est supérieur à celui d’une peinture classique : à quantité égale, la peinture bio recouvrira une plus grande surface tout en gardant son opacité.

 Peinture bio : Labels et normes

Voici les différends labels vous permettant de choisir votre peinture bio :

  • Label Pierre Potier
  • NF environnement
  • Ecolabel
  • Certifié naturel
  • Certificat de biodégradabilité
  • Norme jouet
  • Classement au feu M1

Les avantages de la peinture bio

  • Qualité excellente (conservation, pouvoir couvrant…)
  • Non agressive (odeurs limités, pas de matériaux chimiques et/ou toxiques)
  • Ni COV, ni substances cancérigènes
  • Aucun composant allergène ou irritant

Le prix

On pourrait avoir que la peinture suive l’exemple de toutes les nouveautés estampillées « bio », et que ses prix s’envole en tablant sur l’envie des gens d’utiliser des produits naturels et sains. Ce n’est à priori pas le cas, bien que cela dépende des marques et des fabricants, chacun étant libre de fixer ses prix.

Un pot de peinture biologique blanche d’une litre coûtera entre 15 euros et 25 euros. Vous pourrez la trouver dans la plupart des magasins de bricolage, ainsi que sur internet, via des sites spécialisés.